Le fonds de solidarité renforcé

En cette période de crise engendrée par les mesures de confinement prises par le gouvernement afin de stopper la propagation du Covid-19, beaucoup d’entreprises passent par des difficultés. C’est justement pour cette raison que le fonds de solidarité adressé aux TPE sera encore élargit en faveur des acteurs comme l’a annoncé Bruno Le Maire.

Soutien pour les entreprises

La crise perdure, de nombreuses entreprises sont au bord de la faillite. Mais le gouvernement fait de son mieux pour venir en aide à ces piliers de l’économie française en pleine difficulté. Ainsi, le gouvernement muscle autant qu’il peut l’accès aux dispositifs de soutien des entreprises actives sur le territoire français. Cela cible surtout les PME et TPE qui sont les plus affectées par la crise.
D’ailleurs, le Ministère de l’Économie vient de confirmer cette facilité d’accès lors de son discours sur BFM. Ainsi, l’accès au fonds de solidarité sera plus facile pour les travailleurs indépendants. Une modification a également été apportée. L’allocation passera de 1 milliard à 7 milliards d’euros. Et pour tout dire, cette solution apportée par le ministère n’a pas pour déplaire les entrepreneurs qui connaissent des difficultés à cause des mesures empêchant l’exercice de leurs métiers.

Qu’en est-il des autres modifications ?

En ce temps difficile causé par l’épidémie de coronavirus, le gouvernement essaie tant bien que mal d’alléger les situations de Français. Pour le cas des travailleurs indépendants, autrement dit les TPE, c’est la facilité d’accéder au fonds de solidarité qu’ils ont trouvé comme la solution à leurs problèmes.
Ainsi, plus de 900 000 entités toucheront la somme de 1500 euros, soit le premier étage, tandis que le deuxième étage de l’aide est surtout destiné aux sociétés les plus en difficulté. Cet aide est alors distribué cas par cas et par les régions avec une somme s’élevant à 5 000 euros.

Focus sur les modalités de calcul d’accès au fonds de solidarité

Un détail très important encore concernant le discours du ministre de l’Économie : le calcul de l’aide se trouve modifié. Si avant, le gouvernement exige un justificatif prouvant une baisse de 50 % du chiffre d’affaires entre mois de mars 2019 et mois de mars 2020, à présent, le calcul se fera en comparant le mois de mars 2020 avec la moyenne des 12 mois précédents.

En ce qui concerne les autres charges comme le loyer des commerces, elles seront également prises en compte par ce fonds sous conditions. Autrement dit, il existe certains détails à prendre en compte afin d’accéder à ce fonds de solidarité.